Zanzibar : divorcées pour voter !

« Certaines de ces femmes se sont vues interdire le droit d’aller voter par leur mari, mais celles qui ont refusé de voir leur droit bafoué ont dû divorcer ou ont été abandonnées ».

Explique Mzuri Issa, la coordinatrice de l’Association tanzanienne des femmes des médias (TAMWA).

C’est ainsi qu’en octobre dernier, près de 50 femmes tanzaniennes de Zanzibar ont divorcé pour pouvoir participer aux élections du pays contre la volonté de leurs maris.

Malheureusement sur les 500.000 électeurs appelés aux urnes de nombTanzaniareuses femmes n’ont pas pu prendre part à l’élection de peur de devoir divorcer ou par crainte de violences conjugales, pendant que d’autres ont été forcées de voter pour des candidats qu’elles ne soutenaient pas.

Les divorces ont été confirmés par l’Association des femmes juristes de Zanzibar (ZAFELA) et un tribunal de district de Zanzibar.

Le candidat du parti au pouvoir, John Magufuli, a été élu président de la Tanzanie, fin octobre.

MAIS La commission électorale de Zanzibar a décidé d’invalider les élections en raison de fraudes et citant des «violations flagrantes»,un nouveau scrutin sera organisé courant janvier ou février.

La TAMWA, en partenariat avec d’autres organisations de défense des droits des femmes a lancé une campagne de sensibilisation, particulièrement à l’attention les hommes, afin de promouvoir la liberté politique.

 

Article complet sur The Guardian i24news et 8ème étage- crédits/photos : DANIEL HAYDUK (AFP/FILE)/ Getty Images

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s