Susie Wolff, pour plus de femmes dans le sport automobile

Susie Wolff3L’Ecossaise, Susie Wolff, la première femme à piloter une F1 depuis vingt-deux ans, a pris sa retraite sportive le Mercredi 4 novembre à l’âge de 32 ans. Pour autant, elle va vers d’autres défis et se joint à la Motor Sports Association (MSA) du Royaume-Uni  pour lancer une initiative visant à accroître la visibilité des femmes qui réussissent dans le sport automobile, sur la piste, ainsi qu’en dehors et montrer à la prochaine génération que le sport automobile est une option possible pour les filles.

« J’ai osé être différente, je veux inspirer les autres à faire de même. »

«  J’ai commencé à faire des compétitions de karting dès l’âge de 8 ans, explique ­Susie Wolff. Je n’ai jamais pensé avoir à prouver qu’une femme pouvait réussir dans un sport automobile. J’ai simplement suivi ma passion en voulant être la meilleure pilote de course possible. Mais je me sens fière si ce que je réussis peut inspirer d’autres femmes. Je crois profondément qu’il faut suivre son instinct et se fixer des buts dans la vie. On se définit par notre force de caractère, non par notre sexe.  »

Dit-elle dans une interview accordée au journal Le Monde.

On aime ce type d’initiative !

Interview de la BBC et de Motorsport, la suivre sur Facebook et Twitter 

Taïwan: « Zongtong hao !»,Tsai Ing-wen, élue présidente de Taïwan

« Bonjour Madame la présidente ! » Scande la foule

Tsai Ing-wen, 59 ans, candidate du Democratic Progressive Party  a été élue ce samedi avec plus de 56 % des voix.

 

Source le JDD;  Le Monde et 20minutes autres vidéos sur France 24

 

 

 

Je suis : « le machisme ordinaire »

Dans le cadre de la 6ème édition du festival NIKON mettant à l’honneur des courts métrages, nous tenions à partager notre coup de cœur pour le film de Fabrice Roulliat

Machisme ordinaire
LE MACHISME ORDINAIRE

Et plus de 1.000 autres créations à découvrir et à soutenir sur le site de NIKON jusqu’au 15 février 23h59…

Escalade libre : Katie Lambert et Caroline George

Dans une magnifique vidéo, les grimpeuses Katie Lambert et Caroline George nous font partager leur escalade dans les Gorges du Verdon.

 

 

 

Vidéo de Cheyne lempë

Californie : Marie Wilcox « Wukchumni »

Selon l’Unesco se sont plus de 130 langues Amérindiennes qui sont en danger dont plus de 74 en « danger critique ».

Marie Wilcox, une grand-mère amérindienne âgée de  81 ans et la dernière à parler couramment le Wukchumni.

Marie dictionnary2Son peuple de la vallée de San Joaquin en Californie comptait 50.000 personnes avant d’être colonisé. Aujourd’hui ils ne sont plus que 200 à y vivre. Au fil des générations des éléments de la culture Wukchumni ont disparu dont la langue d’origine, pour autant, Il y a sept ans, Marie Wilcox refuse de voir totalement disparaître la langue de ses ancêtre et décide de la sauvegarder.

Elle apprend à utiliser un ordinateur et commence à rédiger le premier dictionnaire Wukchumni « Marie’s Dictionnary » (le Dictionnaire de Marie).

Aidée de sa fille Jennifer, de son petit-fils Donovan, Marie enseigne désormais aux membres de sa tribu, et travaille sur un dictionnaire audio.

Court métrage documentaire de Global Oneness Project par Emmanuel Vaughn-Lee
Article issu de Feministing.com

 

 

Moyen-Orient : les « Speed Sisters », reines de vitesse

Elles sTeam speed sisters2‘appellent: Noor, Betty, Marah, Mona et Maysoon et forment la
team des « Speed Sisters »; la première équipe de course féminine du Moyen-Orient.

Elles s’aventurent sur un terrain largement dominé par les hommes, courant sur des pistes improvisées telles que place de marché ou pistes d’atterrissage en Palestine.

Certaines de ces Speed Sisters vivent et s’entraînent en Cisjordanie, où il n’existe pas de piste de course automobile, elles n’ont pas les moyens de posséder de véhicule de compétitions; elles customisent des voitures standard pour affronter les équipes masculines.

Femmes-pilotes-en-PalestineElles sont les héroïnes du documentaire de la réalisatrice libano-canadienne Fares Ambre, son film montre les sacrifices auxquels font face ces femmes et leurs familles pour suivre leur passion, leur combat pour retrouver une liberté à travers le sport, leur obstination pour surmonter obstacles et stéréotypes afin de réaliser leurs rêves.

SpeedSisters, le documentaire, est uniquement visible durant les festivals. En attendant on se contente du trailer :

Les suivre sur FaceBook - sur Twitter - le site du film -  Article dans The Guardian et Paris Match

Surf:Pauline Ado se moque des clichés sexistes

“Bon, c’est fini les bêtises maintenant ? Je peux aller surfer ?”

Pauline Ado tourne en dérision les clichés sexistes du surf et se moque de la mise en avant de la plastique des surfeuses au détriment de leurs performances sportives.

“C’est partie d’une conversation drôle sur l’image du surf féminin, qui au final s’est concrétisée. C’était une manière légère et décalée de parler d’un sujet sérieux”.

 

Interview complète sur Les Inrocks par Mathieu Dejean

« La vallée des reines » : visage de femmes des rives du Nil

Au fil d’une balade sur les rives du Nil découvrez le magnifique web documentaire itinérant proposé par Anne-Laure CAHEN (Journaliste-réalisatrice).

Elle part à la rencontre, et donne la parole aux femmes qui vivent par ce fleuve.

Celles-ci nous livrent espoirs et inquiétudes des changements observés et à venir.

 

Lien sur TV5 Monde –  Sur Facebook

Certes, il ne date pas de ce jour mais quand c’est beau on ne se prive pas de voir, revoir, re-revoir…

Nantes Derby Girls: Katie Bourner une nantaise engagée

Katie Bourner est une jeune femme d’origine britannique résidente de la région Nantaise. En 2010, elle fonde les Nantes Derby Girls, un club de Roller Derby, sport collectif féminin qui se pratique en patins à roulettes et qui compte à ce jour plus d’une centaine d’adhérentes.

Katie b
Image Beesport.fr

Katie Bourner dite : « PsychoKat » a été sélectionnée par le consulat des Etats Unis pour le Grand Ouest et l’ambassade des Etats Unis en France pour candidater au « Global Sports Mentoring Program 2015« . Depuis le début du mois de décembre elle sillonne les États-Unis dans le cadre de la 4e édition du programme de 5 semaines :  “Empowering women and girls through sports” (autonomiser les femmes et les filles à travers le sport), organisé par l’US Department of States, l’équivalent du ministère des Affaires étrangères aux Etats-Unis. Elle est la 1ère française à y participer.

Elle fait partie des 17 femmes, choisies dans le monde entier, pour leurs rôles dans le développement du sport féminin;Katie espère pouvoir développer le sport féminin et le Roller Derby en France.

Voir l'Interview complet de Katie Bourner pour TV Monde par ValérieGautier. Crédit photo : U.S Dept. of State in cooperation with University of Tennessee Center of Sport, Peace, and Society, Vidéo A N R F D E L I N T E R I E U R de Damien Mingot

DTC. (Dans Ton Com’.) : Transformer la merde en or.

Voilà le projet de la bloggueuse Klaire fait grr en réponse aux insultes reçues suite à sa vidéo réponse à Marion Maréchal Le Pen.

Tout est partie d’une vidéo de Klaire fait Grr en réponse aux déclarations de la candidate à la Présidence de la région PACA, qui annonça, lors d’un meeting à Marseille avec des sympathisants de La Manif pour tous, qu’elle couperait les subventions accordées au Planning Familial si elle était élue. Klaire lui a donc fait une « vidéo » ouverte qui a suscité de vives réactions positives mais également de nombreux propos particulièrement fleuris (non pas un bouquet, mais un champs !).

Tous ces sympathiques mots doux recueillis lui ont donné une idée :DTC

 « Publier les pires de ces commentaires sous forme de recueil papier, vendre ce recueil et verser les bénéfices… au Planning Familial ».

Pour soutenir le projet de Klaire c’est par ici sur ulule !

Des initiatives comme celle-ci on soutien. Pas nécessairement pour le recueil et les propos mais parce que c’est un joli pied de nez et que l’audace on aime ça !

Le Blog de Klaire fait grr – Suivre Klaire sur Tweeter